REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

Chargement...

Fédération Générale des Transports CFTC

CFTC Transports

Connexion S'enregistrer

Connexion

banapple banapple2

French English German Japanese Russian Spanish
link icon RSS icon  
retour
 Ces quelques mots, pour un dernier hommage à Pascal

Andorre, le 14 juillet 2018

Ces quelques mots, pour un dernier hommage à Pascal.

Lorsque l’on perd quelqu’un que l’on aime, c’est toujours un peu de soi-même qui vous échappe ; parfois, c’est même beaucoup de soi-même… C’est le cas aujourd’hui.

Ce matin, je reçois un coup de fil d’un ami proche m’informant de ton décès et c’est encore sous le choc de cet évènement si brutal et totalement inattendu, que je me jette sur mon clavier pour exorciser les pénibles émotions ressenties.

Je suis complètement stupéfait et abasourdi, qu’une force de la nature telle que je t’ai toujours perçu, puisse s’en aller aussi brutalement, c’est pourquoi je voudrai par ce petit mot, que tes proches, tes amis et tes partenaires syndicalistes, sachent à quel point je t’appréciais et comme je suis proche de leur désarroi.

Très difficile d’écrire ceci à l’imparfait… je n’aurai jamais pensé devoir le faire, tant ton énergie contagieuse et communicative, ta vitalité, ton implication dans tant de belles tâches syndicales, paraissaient gages de belles années sur ces routes sans fin de l’engagement syndical.

Je me remémore avec nostalgie nos échanges, lorsque nous avons eu l’occasion de nous rencontrer et je suis ravi que tu m’aies honoré de ta confiance, pour quelques menus travaux d’écriture à des fins d’information syndicales à l’intention de tes mandants.

Je ne conserve que de bons souvenirs de nos rencontres, qu’après coup, je ne peux m’empêcher de trouver trop rares et trop brèves, mais ainsi va la vie...

J’emprunte les quelques mots qui suivent à Flaubert lorsqu’il perdit l’un de ses amis, je pense qu’il me pardonnera, je les ai un peu modifiés pour qu’ils s’adaptent à la circonstance.

« Il fallait le connaître comme je l’ai connu, cette mort de mon vieil ami m’a navré. Mon cœur devient une nécropole où il reste pourtant de la place pour les vivants. Comme le vide s’élargit. Il me semble que la terre se dépeuple. C’est une raison pour tenir d’avantage à ceux qui restent, pour aimer encore plus ceux que l’on aime. »

Il est temps que je cesse d’exprimer mes émotions, il arrive un moment où chaque décès est un décès de trop, ce qui est le cas de celui-ci.

Je souhaite présenter mes condoléances à sa femme, ses enfants, sa famille, ses parents et amis et remercier encore Pascal pour tous les bons soins dont il a fait montre, envers ceux qui en avaient besoin, dans l’exercice de sa vocation syndicale.

Que celui-ci repose en paix, dans notre meilleur souvenir.

Armand RUDE

AFTRAL carou

Iséo carou

klesia carou

CARCEPT PREV carou

Adéis

secafi carou

Humanis carou

Humanis carou

OPCA carou

Emeraude carou

OPCA carou

Lire la suite...
Lire la suite...
Lire la suite...
Lire la suite...

Vues presseLes articles vues dans la presse, cliquez ICI

Lire la suite...
Lire la suite...

Fil de navigationVotre position sur cftc-transports.fr

Fédération Générale des Transports CFTC
9, rue de la Pierre Levée
75011 PARIS

FGT 256x256

Copyright @CFTC Transports 2018